Coop UQAM | Coopsco

Créer mon profil | Mot de passe oublié?

Magasiner par secteur

Matériel obligatoire et recommandé

Voir les groupes
Devenir membre

Nos partenaires

UQAM
ESG UQAM
Réseau ESG UQAM
Bureau des diplômés
Centre sportif
Citadins
Service de la formation universitaire en région
Université à distance
Regroupement des artistes en arts visuels  du Québec.
Société de développement des entreprises culturelles - SODEC
L'institut du tourisme et de l'hotellerie - ITHQ
Association des psychologues du Québec
L'École nationale d'administration publique - ENAP
Union des écrivaines et écrivains québécois - UNEQ
Union des artistes du Québec - UDA
Project Management Institute - PMI
Presses de l'Université du Québec
Auteurs UQAM : Campagne permanente de promotion des auteures et auteurs UQAM
Fondation de l'UQAM
Écoles d'été en langues de l'UQAM
Canal savoir
L'économie sociale, j'achète
Millénium Micro



Recherche avancée...

Culture écologique


Éditeur : Presses de Sciences Po
ISBN papier: 9782724638301
ISBN numérique ePub: 9782724638325
Parution : 2022
Catégorisation : Livres numériques / Sciences humaines / Sciences sociales / Sociologie et société

Formats disponibles

Format Qté. disp. Prix* Commander
Livre papier 1 Prix membre : 33,26 $
Prix non-membre : 36,95 $
x
Numérique ePub
Protection filigrane***
Illimité Prix : 22,99 $
x

*Les prix sont en dollars canadien. Taxes et frais de livraison en sus.
***Ce produit est protégé en vertu des droits d'auteurs.




Description

Il faut se rendre à l?évidence : il se passe quelque chose de nouveau sous le soleil. Les majestueux processus physiques et chimiques qui organisent le système Terre, la trajectoire évolutive du vivant, la composition des sols, des eaux, tout cela porte désormais la marque des activités humaines. Des indications scientifiques, collectées par une myriade de dispositifs d?observation et de mesure répartis autour de la Terre, nous permettent d?appréhender l?ampleur du bouleversement en cours. Pierre Charbonnier est philosophe, chargé de recherches CNRS à Sciences Po (Centre d'études européennes et de politique comparée). Il est notamment l?auteur de Abondance et liberté. Une histoire environnementale des idées politiques (La Découverte, 2020). Il faut se rendre à l?évidence : il se passe quelque chose de nouveau sous le soleil. Les majestueux processus physiques et chimiques qui organisent le système Terre, la trajectoire évolutive du vivant, la composition des sols, des eaux, tout cela porte désormais la marque des activités humaines. Des indications scientifiques, collectées par une myriade de dispositifs d?observation et de mesure répartis autour de la Terre, nous permettent d?appréhender l?ampleur du bouleversement en cours. Ce qui est nouveau avec la crise écologique, c?est que nous, humains, ne sommes plus les uniques acteurs de l?histoire. Les conséquences longtemps inaperçues ou négligées de l?effort productif global menacent nos vies et nos organisations sociales, elles nous reviennent au visage avec une force et une violence telles qu?elles nous obligent à des corrections, à une autocritique. On insistera beaucoup dans les pages de ce livre sur la façon dont les préoccupations écologiques ouvrent des brèches dans les conceptions dominantes du progrès, du développement, de la richesse, et même, plus largement, dans l?idée même que l?on se fait de la coexistence sociale. Mais il serait trop facile, et malheureusement trompeur, de concevoir l?écologie comme un ensemble unifié et entièrement cohérent de normes éthiques et pratiques. Invoquer la valeur de la nature ou la préservation des générations futures pour contester certaines formes économiques ou politiques ne va pas sans ambiguïtés, voire ni même sans contradictions internes. Il est pourtant possible d?entendre autrement la référence à l?écologie. On peut simplement affirmer que le réseau d?interactions et d?obligations qui structure la vie sociale doit être redéfini pour intégrer un meilleur usage de la Terre, plus juste, plus durable, mieux informé. Autrement dit, la référence à la nature n?impose pas nécessairement un carcan à l?action et à l?imagination, comme le craignent souvent les plus réticents à l?écologie politique, mais elle permet d?interroger à nouveau le sens de nos orientations collectives. Résumé court Il faut se rendre à l?évidence : il se passe quelque chose de nouveau sous le soleil. Les majestueux processus physiques et chimiques qui organisent le système Terre, la trajectoire évolutive du vivant, la composition des sols, des eaux, tout cela porte désormais la marque des activités humaines. Ce qui est nouveau avec la crise écologique, c?est que nous, humains, ne sommes plus les uniques acteurs de l?histoire. Les conséquences de l?effort productif global menacent nos vies et nos organisations sociales, elles nous obligent repenser notre rapport aux savoirs, à la politique et à la nature. Pierre Charbonnier est philosophe, chargé de recherches CNRS à Sciences Po (Centre d'études européennes et de politique comparée). Il est notamment l?auteur de Abondance et liberté. Une histoire environnementale des idées politiques (La Découverte, 2020).

Du même auteur...

Livre papier 1 Prix : 36,99 $
x

La Fin d'un partage. Nature et société de Durkheim à Descola

Éditeur : CNRS Editions
ISBN : 9782271085184
Parution : 2015


Livre papier 1 Prix : 36,99 $
x

La Fin d'un partage. Nature et société de Durkheim à Descola

Éditeur : CNRS Editions
ISBN : 9782271085191
Parution : 2015