Coop UQAM | Coopsco

Créer mon profil | Mot de passe oublié?

Magasiner par secteur

Matériel obligatoire et recommandé

Voir les groupes
Devenir membre

Nos partenaires

UQAM
ESG UQAM
Réseau ESG UQAM
Bureau des diplômés
Centre sportif
Citadins
Service de la formation universitaire en région
Université à distance
Regroupement des artistes en arts visuels  du Québec.
Société de développement des entreprises culturelles - SODEC
L'institut du tourisme et de l'hotellerie - ITHQ
Association des psychologues du Québec
L'École nationale d'administration publique - ENAP
Union des écrivaines et écrivains québécois - UNEQ
Union des artistes du Québec - UDA
Project Management Institute - PMI
Presses de l'Université du Québec
Auteurs UQAM : Campagne permanente de promotion des auteures et auteurs UQAM
Fondation de l'UQAM
Écoles d'été en langues de l'UQAM
Canal savoir
L'économie sociale, j'achète
Millénium Micro



Recherche avancée...

Facebook, la liste et moi


Éditeur : Éditions Liber
ISBN papier: 9782895786696
ISBN numérique ePub: 9782895786702
Parution : 2018
Catégorisation : Livres numériques / Sciences humaines / Communication et sciences de l'information / Nouveaux médias

Formats disponibles

Format Qté. disp. Prix* Commander
Livre papier En rupture de stock** Prix membre : 10,80 $
Prix non-membre : 12,00 $
x
Numérique ePub
Protection filigrane***
Illimité Prix : 8,99 $
x

*Les prix sont en dollars canadien. Taxes et frais de livraison en sus.
**Ce produits est en rupture de stock mais sera expédié dès qu'ils sera disponible.
***Ce produit est protégé en vertu des droits d'auteurs.




Description

«Facebook, finalement, n’est qu’une liste ! La constatation n’a rien d’extraordinaire, et pourtant cette liste, qui peut évoquer à certains égards le convoyeur hypnotique, aurait effectivement tendance à nous emporter dans sa logique.» Tel est le point de départ de cet essai qui, avec justesse et vivacité, se propose de mettre en évidence cette logique et ses effets, particulièrement ceux qui infléchissent notre façon d’être au monde et avec les autres. Car si, comme d’autres médias sociaux, Facebook a certes son utilité, il a aussi ses revers qui entretiennent une dévorante soif de reconnaissance, un désir inépuisable et une expectative sans véritable satisfaction qui de toute façon est déjà recyclée par de nouvelles publications. Facebook aurait donc tendance à nous transformer en une masse indifférenciée d’individus dépersonnalisés par les prodiges de sa liste dopante.