Coop UQAM | Coopsco

Créer mon profil | Mot de passe oublié?

Magasiner par secteur

Matériel obligatoire et recommandé

Voir les groupes
Devenir membre

Nos partenaires

UQAM
ESG UQAM
Réseau ESG UQAM
Bureau des diplômés
Centre sportif
Le Service de formation continue de l'UQAM
Citadins
Université à distance
AETELUQ
Société de développement des entreprises culturelles - SODEC
Regroupement des artistes en arts visuels  du Québec.
L'institut du tourisme et de l'hotellerie - ITHQ
Association des psychologues du Québec
L'École nationale d'administration publique - ENAP
Union des écrivaines et écrivains québécois - UNEQ
Union des artistes du Québec - UDA
Project Management Institute - PMI
Presses de l'Université du Québec
Auteurs UQAM : Campagne permanente de promotion des auteures et auteurs UQAM
Fondation de l'UQAM
Écoles d'été en langues de l'UQAM
Canal savoir
L'économie sociale, j'achète
Millénium Micro



Recherche avancée...

Histoires de mots solites et insolites


Éditeur : Éditions du Septentrion
ISBN papier: 9782894486689
ISBN numérique PDF: 9782896646586
ISBN numérique ePub: 9782896646616
Catégorisation : Livres numériques / Sciences humaines / Linguistique / Linguistique

Formats disponibles

Format Qté. disp. Prix* Commander
Livre papier En rupture de stock** Prix membre : 26,95 $
Prix non-membre : 29,95 $
x
Numérique PDF
Protection filigrane***
Illimité Prix : 21,99 $
x
Numérique ePub
Protection filigrane***
Illimité Prix : 21,99 $
x

*Les prix sont en dollars canadien. Taxes et frais de livraison en sus.
**Ce produits est en rupture de stock mais sera expédié dès qu'ils sera disponible.
***Ce produit est protégé en vertu des droits d'auteurs.




Description

SOLITE (1944) est un mot inventé par Jacques Prévert dans le poème «Lanterne magique de Picasso». Un mot solite, ce devrait être le contraire d'un mot insolite, donc un mot habituel, familier, banal, sans surprise… Et pourtant le mot solite n'est-il pas, par sa nature même, la négation de l'habituel? INSOLITE (fin XVe) est un emprunt au latin insolitus «inhabituel, inusité, bizarre», formé de in (préfixe de négation) et de solitus, participe passé de solere «avoir coutume de». Les mots français les plus anciens sont-ils tous des mots latins déformés? Le français a-t-il emprunté à plusieurs langues étrangères à part l'anglais? Comment les mots nouveaux sont-ils fabriqués? D'où viennent les changements de sens? Le vocabulaire est la composante de la langue la plus mobile, la plus changeante, la plus malléable: des mots meurent, d'autres naissent, d'autres subissent des changements phonétiques, des changements de forme, et la plupart connaissent des changements de sens. Gaétan St-Pierre propose à la fois une histoire du vocabulaire français (incluant les mots et les expressions du français québécois) et des centaines d'histoires de mots qui retracent leur origine, souvent étonnante, leur formation et leur évolution. Histoires de mots solites et insolites nous convie à une sorte de voyage dans le monde des mots; des mots familiers ou recherchés, des mots voyous ou bien élevés, des mots très vieux ou nouveaux, des mots héréditaires ou immigrés, des mots sérieux ou pour jongler. Gaétan St-Pierre a enseigné la littérature au collège Ahuntsic pendant plus de trente-cinq ans. Longtemps titulaire du cours d'histoire de la langue dans le programme de lettres, il est un collectionneur averti d'étonnantes histoires de mots. Dans Histoires de mots solites et insolites, il révèle au lecteur d'innombrables curiosités étymologiques. Des extraits de son livre sont publiés depuis l'automne 2008 dans Correspondance, une revue diffusée dans le réseau collégial. SOLITE (1944) est un mot inventé par Jacques Prévert dans le poème «Lanterne magique de Picasso». Un mot solite, ce devrait être le contraire d'un mot insolite, donc un mot habituel, familier, banal, sans surprise… Et pourtant le mot solite n'est-il pas, par sa nature même, la négation de l'habituel? INSOLITE (fin XVe) est un emprunt au latin insolitus «inhabituel, inusité, bizarre», formé de in (préfixe de négation) et de solitus, participe passé de solere «avoir coutume de». Les mots français les plus anciens sont-ils tous des mots latins déformés? Le français a-t-il emprunté à plusieurs langues étrangères à part l'anglais? Comment les mots nouveaux sont-ils fabriqués? D'où viennent les changements de sens? Le vocabulaire est la composante de la langue la plus mobile, la plus changeante, la plus malléable: des mots meurent, d'autres naissent, d'autres subissent des changements phonétiques, des changements de forme, et la plupart connaissent des changements de sens. Gaétan St-Pierre propose à la fois une histoire du vocabulaire français (incluant les mots et les expressions du français québécois) et des centaines d'histoires de mots qui retracent leur origine, souvent étonnante, leur formation et leur évolution. Histoires de mots solites et insolites nous convie à une sorte de voyage dans le monde des mots; des mots familiers ou recherchés, des mots voyous ou bien élevés, des mots très vieux ou nouveaux, des mots héréditaires ou immigrés, des mots sérieux ou pour jongler. Gaétan St-Pierre a enseigné la littérature au collège Ahuntsic pendant plus de trente-cinq ans. Longtemps titulaire du cours d'histoire de la langue dans le programme de lettres, il est un collectionneur averti d'étonnantes histoires de mots. Dans Histoires de mots solites et insolites, il révèle au lecteur d'innombrables curiosités étymologiques. Des extraits de son livre sont publiés depuis l'automne 2008 dans Correspondance, une revue diffusée dans le réseau collégial.

Du même auteur...

Livre papier 1 Prix : 14,99 $
x

Quand la rue parle

Éditeur : Éditions du Septentrion
ISBN : 9782896648726
Parution : 2014


Livre papier 1 Prix : 14,99 $
x

Quand la rue parle

Éditeur : Éditions du Septentrion
ISBN : 9782896648719
Parution : 2014


Livre papier 1 Prix : 21,99 $
x

Histoires de mots solites et insolites

Éditeur : Éditions du Septentrion
ISBN : 9782896646616
Parution : 2011




SIGNETS