Coop UQAM | Coopsco

Créer mon profil | Mot de passe oublié?

Magasiner par secteur

Matériel obligatoire et recommandé

Voir les groupes
Devenir membre

Nos partenaires

UQAM
ESG UQAM
Réseau ESG UQAM
Bureau des diplômés
Centre sportif
Le Service de formation continue de l'UQAM
Citadins
Université à distance
AETELUQ
Société de développement des entreprises culturelles - SODEC
Regroupement des artistes en arts visuels  du Québec.
L'institut du tourisme et de l'hotellerie - ITHQ
Association des psychologues du Québec
L'École nationale d'administration publique - ENAP
Union des écrivaines et écrivains québécois - UNEQ
Union des artistes du Québec - UDA
Project Management Institute - PMI
Presses de l'Université du Québec
Auteurs UQAM : Campagne permanente de promotion des auteures et auteurs UQAM
Fondation de l'UQAM
Écoles d'été en langues de l'UQAM
Canal savoir
L'économie sociale, j'achète
Millénium Micro



Recherche avancée...

Les Transformations du paysage et de la société au Québec sous le régime seigneurial


Éditeur : Éditions du Septentrion
ISBN papier: 9782894483176
ISBN numérique PDF: 9782896643363
Catégorisation : Livres numériques / Sciences humaines / Histoire / Québec et Canada

Formats disponibles

Format Qté. disp. Prix* Commander
Livre papier 1 Prix membre : 25,16 $
Prix non-membre : 27,95 $
x
Numérique PDF
Protection filigrane***
Illimité Prix : 20,99 $
x

*Les prix sont en dollars canadien. Taxes et frais de livraison en sus.
***Ce produit est protégé en vertu des droits d'auteurs.




Description

Au XVIIe et au XVIIIe siècle, des colons français transforment radicalementle paysage du fleuve Saint-Laurent, sur les rives duquel ils fondent desvillages qui deviennent le creuset d'un nationalisme du Nouveau Monde. Lesidées et les méthodes de l'histoire culturelle servent d'outil à ColinCoates pour étudier les seigneuries de Batiscan et de Sainte-Anne de laPérade, dont il recrée les rapports sociaux entre individus et groupesethniques. Il démontre que des vagues successives d'immigrants ont voulus'approprier le paysage du Nouveau Monde et le remplacer par un autre, plusproche physiquement et culturellement de leurs racines européennes. « Colin Coates fait preuve d'une remarquable acuité dans son examen desrapports sociaux horizontaux et verticaux. Il en arrive à remettre enquestion des changements culturels dans la paysannerie sur une périodedépassant un siècle ».JEAN ROYDépartement des sciences humainesUniversité du Québec à Trois-Rivières



SIGNETS