Coop UQAM | Coopsco

Créer mon profil | Mot de passe oublié?

Matériel obligatoire et recommandé

Voir les groupes
Devenir membre

Nos partenaires

UQAM
ESG UQAM
Réseau ESG UQAM
Bureau des diplômés
Centre sportif
Citadins
Le Service de formation continue de l'UQAM
Université à distance
AETELUQ
Regroupement des artistes en arts visuels  du Québec.
Société de développement des entreprises culturelles - SODEC
L'institut du tourisme et de l'hotellerie - ITHQ
Association des psychologues du Québec
L'École nationale d'administration publique - ENAP
Union des écrivaines et écrivains québécois - UNEQ
Union des artistes du Québec - UDA
Project Management Institute - PMI
Presses de l'Université du Québec
Auteurs UQAM : Campagne permanente de promotion des auteures et auteurs UQAM
Fondation de l'UQAM
Écoles d'été en langues de l'UQAM
Canal savoir
L'économie sociale, j'achète



Recherche avancée...

Université inc. : Des mythessur la hausse des frais de scolarité et l''économie du savoir

Auteur UQAM

Eric Martin / Maxime Ouellet


Éditeur : LUX
ISBN papier: 9782895961260
ISBN numérique ePub: 9782895966401
ISBN numérique PDF: 9782895968405
Parution : 2011
Code produit : 846765
Catégorisation : Livres / Éducation et pédagogie / Éducation et pédagogie / Essais et histoire

Formats disponibles

Format Qté. disp. Prix* Commander
Livre papier + de 5 Prix membre : 13,45 $
Prix non-membre : 14,95 $
x
Numérique ePub
Protection filigrane***
Illimité Prix : 9,99 $
x
Numérique PDF
Protection filigrane***
Illimité Prix : 9,99 $
x

*Les prix sont en dollars canadien. Taxes et frais de livraison en sus.
***Ce produit est protégé en vertu des droits d'auteurs.




Description

Université inc. démontre à quel point le discours en faveur de la hausse des droits de scolarité repose sur des chiffres tronqués et des arguments biaisés. Ce qu'il fait passer pour un plan de sauvetage de l'institution correspond en fait à un changement profond – et dramatique – dans son mode de financement. Plus encore : la conception de la culture et de l’enseignement qu'il trahit, on le réalise très vite, relève de la vulgarité bien comprise. Nous assistons en somme au pur et simple détournement de l’université vers des fins mercantiles. Pour l’élite politique, les affairistes et les bureaucrates, le dossier est clos?: pour que nos universités soient concurrentielles sur le marché mondial du savoir, il est impératif d’augmenter les frais de scolarité. Une telle hausse les sauvera de la faillite, garantira un enseignement de qualité et, ô miracle, ne limitera pas l’accès à l’éducation. Université inc. démontre à quel point ce discours repose sur des chiffres tronqués et des arguments biaisés. Ce qu'il fait passer pour un plan de sauvetage de l'institution correspond en fait à un changement profond – et dramatique – dans son mode de financement. Plus encore : la conception de la culture et de l’enseignement qu'il trahit, on le réalise très vite, relève de la vulgarité bien comprise. Nous assistons en somme au pur et simple détournement de l’université vers des fins mercantiles.



SIGNETS