Coop UQAM | Coopsco

Créer mon profil | Mot de passe oublié?

Magasiner par secteur

Matériel obligatoire et recommandé

Voir les groupes
Devenir membre

Nos partenaires

UQAM
ESG UQAM
Réseau ESG UQAM
Bureau des diplômés
Centre sportif
Citadins
Service de la formation universitaire en région
Université à distance
Regroupement des artistes en arts visuels  du Québec.
Société de développement des entreprises culturelles - SODEC
L'institut du tourisme et de l'hotellerie - ITHQ
Association des psychologues du Québec
L'École nationale d'administration publique - ENAP
Union des écrivaines et écrivains québécois - UNEQ
Union des artistes du Québec - UDA
Project Management Institute - PMI
Presses de l'Université du Québec
Auteurs UQAM : Campagne permanente de promotion des auteures et auteurs UQAM
Fondation de l'UQAM
Écoles d'été en langues de l'UQAM
Canal savoir
L'économie sociale, j'achète
Millénium Micro



Recherche avancée...

Adieu, Staline !

Papitashvili, Lamara


Éditeur : DAVID
ISBN papier: 9782895978268
ISBN numérique PDF: 9782895978602
Parution : 2021
Code produit : 1434978
Catégorisation : Livres / Littérature générale / Littérature / Littérature québécoise et canadienne

Formats disponibles

Format Qté. disp. Prix* Commander
Livre papier 1 Prix membre : 19,76 $
Prix non-membre : 21,95 $
x
Numérique PDF
Protection filigrane***
Illimité Prix : 14,99 $
x

*Les prix sont en dollars canadien. Taxes et frais de livraison en sus.
***Ce produit est protégé en vertu des droits d'auteurs.




Description

Deux jeunes hommes à l’aube de la vingtaine, Ilia et Témour, ne voient pas d’avenir pour eux dans leur petite ville de Géorgie, Koutaïssi. Ils décident d’en partir. Celui qui conçoit le projet, Ilia, est un tombeur de filles et une tête brûlée. L’autre, Témour, est un lycéen introverti qui a une passion pour le piano. Un échec amoureux, conjugué à la vie minable qu’il mène avec son père, le convainc de suivre Ilia en Amérique. Leur périple sera parsemé d’embûches. Plusieurs fois repris et battus, ils échappent de peu à la possibilité d’être renvoyés en Géorgie et remis à la Guépéou, la police secrète de Staline. Ils réussissent toutefois à atteindre la Turquie, puis le Liban où, après plusieurs déboires, le destin va finalement leur sourire.