Coop UQAM | Coopsco

Créer mon profil | Mot de passe oublié?

Magasiner par secteur

Matériel obligatoire et recommandé

Voir les groupes
Devenir membre

Nos partenaires

UQAM
ESG UQAM
Réseau ESG UQAM
Bureau des diplômés
Centre sportif
Citadins
Service de la formation universitaire en région
Université à distance
Regroupement des artistes en arts visuels  du Québec.
Société de développement des entreprises culturelles - SODEC
L'institut du tourisme et de l'hotellerie - ITHQ
Association des psychologues du Québec
L'École nationale d'administration publique - ENAP
Union des écrivaines et écrivains québécois - UNEQ
Union des artistes du Québec - UDA
Project Management Institute - PMI
Presses de l'Université du Québec
Auteurs UQAM : Campagne permanente de promotion des auteures et auteurs UQAM
Fondation de l'UQAM
Écoles d'été en langues de l'UQAM
Canal savoir
L'économie sociale, j'achète
Millénium Micro



Recherche avancée...

L'oreille au mur


Éditeur : Éditions du Noroît
ISBN papier: 9782897662769
ISBN numérique PDF: 9782897662776
Parution : 2021
Catégorisation : Livres numériques / Littérature générale / Littérature / Poésie étrangère

Formats disponibles

Format Qté. disp. Prix* Commander
Livre papier 4 Prix membre : 21,60 $
Prix non-membre : 24,00 $
x
Numérique PDF
Protection filigrane***
Illimité Prix : 17,99 $
x

*Les prix sont en dollars canadien. Taxes et frais de livraison en sus.
***Ce produit est protégé en vertu des droits d'auteurs.




Description

Au fil d’un calendrier marqué de haltes et de reprises, un marcheur accueille les bruits, les points d’orgue ou les escarmouches d’un réel qui tour à tour s’érige et se soustrait. L’Oreille au mur, en quatorze longs morceaux dont la trame est entre prose et vers, pose les pierres d’attente d’un édifice à recommencer sans cesse. Mais l’oreille au mur, c’est encore celle qu’on colle à ce rempart de tant de livres, de tant de voix entendues : mots qui bruissent, séduction phonique d’un devoir formel accompli, et qui résonne toujours. Au fil d’un calendrier marqué de haltes et de reprises, un marcheur accueille les bruits, les points d’orgue ou les escarmouches d’un réel qui tour à tour s’érige et se soustrait. L’Oreille au mur, en quatorze longs morceaux dont la trame est entre prose et vers, pose les pierres d’attente d’un édifice à recommencer sans cesse. Mais l’oreille au mur, c’est encore celle qu’on colle à ce rempart de tant de livres, de tant de voix entendues : mots qui bruissent, séduction phonique d’un devoir formel accompli, et qui résonne toujours.