Coop UQAM | Coopsco

Créer mon profil | Mot de passe oublié?

Magasiner par secteur

Matériel obligatoire et recommandé

Voir les groupes
Devenir membre

Nos partenaires

UQAM
ESG UQAM
Réseau ESG UQAM
Bureau des diplômés
Centre sportif
Citadins
Service de la formation universitaire en région
Université à distance
Regroupement des artistes en arts visuels  du Québec.
Société de développement des entreprises culturelles - SODEC
L'institut du tourisme et de l'hotellerie - ITHQ
Association des psychologues du Québec
L'École nationale d'administration publique - ENAP
Union des écrivaines et écrivains québécois - UNEQ
Union des artistes du Québec - UDA
Project Management Institute - PMI
Presses de l'Université du Québec
Auteurs UQAM : Campagne permanente de promotion des auteures et auteurs UQAM
Fondation de l'UQAM
Écoles d'été en langues de l'UQAM
Canal savoir
L'économie sociale, j'achète
Millénium Micro



Recherche avancée...

Des ponts interculturels à la rivière Romaine? : développement nordique et territorialités innues

Auteur UQAM

Guimond, Laurie / Desmeules, Alexia


Éditeur : PRESSES UNIVERSITE QUEBEC (PUQ)
ISBN papier: 9782760551459
ISBN numérique ePub: 9782760551473
ISBN numérique PDF: 9782760551466
Parution : 2019
Code produit : 1385345
Catégorisation : Livres / Sciences humaines / Géographie / Géographie

Formats disponibles

Format Qté. disp. Prix* Commander
Livre papier 2 Prix membre : 23,25 $
Prix non-membre : 25,00 $
x
Numérique ePub
Protection filigrane***
Illimité Prix : 18,99 $
x
Numérique PDF
Protection filigrane***
Illimité Prix : 18,99 $
x

*Les prix sont en dollars canadien. Taxes et frais de livraison en sus.
***Ce produit est protégé en vertu des droits d'auteurs.




Description

Depuis 2009, la rivière Romaine, sur la Côte-Nord, a été transformée en mégacomplexe hydroélectrique par la société d’État Hydro-Québec. Au point culminant des travaux, plus de 2?000 personnes y ont œuvré?: ils ont déboisé et construit une route, des campements, quatre barrages et autant de centrales et de réservoirs, pour un coût estimé à 6,5 milliards de dollars. Cet ambitieux projet se situe en plein cœur du Nitassinan, territoire ancestral des Innus, et de la municipalité régionale de comté de Minganie. Si, dans les balbutiements du projet, cette réalité territoriale interculturelle nordique a été reléguée à l’arrière-scène, la réalisation des travaux a ramené les territorialités innues et non autochtones à l’avant-plan. Au-delà des retombées économiques et géopolitiques bien connues et des autres effets multiformes, positifs ou négatifs, qu’il a engendrés, quels sont les legs interculturels du chantier de la Romaine?? S’agit-il d’une occasion pour les membres des différentes communautés innues et minganoises de se rapprocher, celles-ci partageant plusieurs enjeux communs de développement?? Quelle est la place des Innus au sein de ce projet d’envergure?? Comment se décline la vie quotidienne des travailleurs des mégachantiers nordiques d’aujourd’hui?? Quels sens confèrent-ils à la mobilité, au travail et à leur espace social?? Voilà autant de questions explorées dans le présent ouvrage, qui permet une immersion dans l’expérience des artisans du territoire ayant façonné le chantier de la rivière Romaine. Laurie Guimond est professeure au Département de géographie de l’Université du Québec à Montréal. Elle oeuvre à valoriser le rôle essentiel des relations interculturelles dans le développement territorial du Québec du Nord. Ses travaux se penchent aussi sur les mobilités et les migrations nordiques et rurales contemporaines. Les recherches partenariales nord-côtières qu’elle mène depuis 2003 se concentrent en Minganie, en Basse-Côte-Nord et dans le Nitassinan. Alexia Desmeules est conseillère à la Direction des négociations et de la consultation du Secrétariat aux affaires autochtones. Son mémoire de maîtrise en géographie a exploré les effets du chantier hydroélectrique de la Romaine sur les rapports au territoire, tant matériels qu’idéels, des Innus de la communauté d’Ekuanitshit. Elle collabore également à d’autres projets de recherche interculturelle sur la Côte-Nord.