Coop UQAM | Coopsco

Créer mon profil | Mot de passe oublié?

Magasiner par secteur

Matériel obligatoire et recommandé

Voir les groupes
Devenir membre

Nos partenaires

UQAM
ESG UQAM
Réseau ESG UQAM
Bureau des diplômés
Centre sportif
Citadins
Service de la formation universitaire en région
Université à distance
Regroupement des artistes en arts visuels  du Québec.
Société de développement des entreprises culturelles - SODEC
L'institut du tourisme et de l'hotellerie - ITHQ
Association des psychologues du Québec
L'École nationale d'administration publique - ENAP
Union des écrivaines et écrivains québécois - UNEQ
Union des artistes du Québec - UDA
Project Management Institute - PMI
Presses de l'Université du Québec
Auteurs UQAM : Campagne permanente de promotion des auteures et auteurs UQAM
Fondation de l'UQAM
Écoles d'été en langues de l'UQAM
Canal savoir
L'économie sociale, j'achète
Millénium Micro



Recherche avancée...

Grandeurs et décadences de la girafe


Éditeur : Humensis
ISBN papier: 9782701133546
ISBN numérique ePub: 9782701186061
Parution : 2014
Catégorisation : Livres numériques / Science / Biologie / Zoologie

Formats disponibles

Format Qté. disp. Prix* Commander
Livre papier 1 Prix membre : 26,95 $
Prix non-membre : 29,95 $
x
Numérique ePub
Protection acs4***
Illimité Prix : 28,99 $
x

*Les prix sont en dollars canadien. Taxes et frais de livraison en sus.
***Ce produit est protégé en vertu des droits d'auteurs.




Description

« La Giraffe est un des premiers, des plus beaux, des plus grands des animaux, et qui sans être nuisible, est en même temps des plus inutiles » clame Buffon dans son Histoire Naturelle. Jean-Louis Hartenberger montre que l'on ne peut qu'en partie partager le point de vue du grand naturaliste. Il rappelle qu'il n'y a guère qu'un peu plus de 150 ans que le bel animal mit un premier sabot sur le sol de France. S'en suivit une épopée qui, de Marseille à Paris, s'est gravée dans les mémoires. Pourtant si la girafe fut fêtée par le peuple tout au long de son parcours, les scientifiques par la suite ne l'ont guère servie. Au point que, alors qu'elle est menacée d'extinction, la grande arpenteuse des savanes, qui aime tant jouer à « casse cou », dans d'étonnants combats entre mâles, reste encore bien mal connue. Doté d'une biologie étrange, cet être surdimensionné est venu des contreforts de l'Himalaya peupler l'Afrique voici 5 millions d'années, et, depuis cette époque, côtoie nos ancêtres dans les savanes à acacias : leur histoire est aussi la nôtre. La fascination d'un auteur pour l’élégance hautaine des grandes blondes de la savane «?La Giraffe est un des premiers, des plus beaux, des plus grands des animaux, et qui sans être nuisible, est en même temps des plus inutiles?» clame Buffon dans son Histoire Naturelle. Jean-Louis Hartenberger montre que l’on ne peut qu’en partie partager le point de vue du grand naturaliste. Il rappelle qu’il n’y a guère qu’un peu plus de 150 ans que le bel animal mit un premier sabot sur le sol de France. S’en suivit une épopée qui, de Marseille à Paris, s’est gravée dans les mémoires. Pourtant si la girafe fut fêtée par le peuple tout au long de son parcours, les scientifiques par la suite ne l’ont guère servie. Au point que, alors qu’elle est menacée d’extinction, la grande arpenteuse des savanes, qui aime tant jouer à «?casse cou?», dans d’étonnants combats entre mâles, reste encore bien mal connue. Doté d’une biologie étrange, cet être surdimensionné est venu des contreforts de l’Himalaya peupler l’Afrique voici 5 millions d’années, et, depuis cette époque, côtoie nos ancêtres dans les savanes à acacias?: leur histoire est aussi la nôtre.