Coop UQAM | Coopsco

Créer mon profil | Mot de passe oublié?

Magasiner par secteur

Matériel obligatoire et recommandé

Voir les groupes
Devenir membre

Nos partenaires

UQAM
ESG UQAM
Réseau ESG UQAM
Bureau des diplômés
Centre sportif
Citadins
Service de la formation universitaire en région
Université à distance
Regroupement des artistes en arts visuels  du Québec.
Société de développement des entreprises culturelles - SODEC
L'institut du tourisme et de l'hotellerie - ITHQ
Association des psychologues du Québec
L'École nationale d'administration publique - ENAP
Union des écrivaines et écrivains québécois - UNEQ
Union des artistes du Québec - UDA
Project Management Institute - PMI
Presses de l'Université du Québec
Auteurs UQAM : Campagne permanente de promotion des auteures et auteurs UQAM
Fondation de l'UQAM
Écoles d'été en langues de l'UQAM
Canal savoir
L'économie sociale, j'achète
Millénium Micro



Recherche avancée...

Manuel d'antispéculation immobilière


Éditeur : Écosociété
ISBN papier: 9782897191627
ISBN numérique PDF: 9782897191641
Parution : 2014
Catégorisation : Livres numériques / Gestion / Finance / Immobilier

Formats disponibles

Format Qté. disp. Prix* Commander
Livre papier 1 Prix membre : 30,60 $
Prix non-membre : 34,00 $
x
Numérique PDF
Protection filigrane***
Illimité Prix : 24,99 $
x

*Les prix sont en dollars canadien. Taxes et frais de livraison en sus.
***Ce produit est protégé en vertu des droits d'auteurs.




Description

Dans un contexte où la spéculation immobilière triomphe, où le droit au logement est sans cesse bafoué et l’accès à la terre de plus en plus difficile, la solution pourrait-elle nous venir des États-Unis sous la forme de ce qu’on appelle là-bas et en Europe les «Community Land Trusts» ? Puisant leurs racines dans la tradition autochtone et la pratique ancestrale des terres communales («commons») de la Nouvelle-Angleterre, les fiducies foncières communautaires (FFC) visent à développer un mode de propriété qui protège la terre au bénéfice de ceux et de celles qui y vivent et qui l’exploitent, et non pas de ceux et de celles qui l’acquièrent dans le seul but de s’enrichir. Les textes regroupés dans le «Manuel d’antispéculation immobilière» définissent le modèle des FFC et fournissent des outils pour mettre en branle ce type d’initiatives qui allient propriété collective de la terre et propriété individuelle du patrimoine bâti, tout en favorisant la mise en commun des gains résultant de l’effort collectif. L’ouvrage est bonifié par un aperçu de ce qui se fait à l’heure actuelle en Belgique et en France. En mettant l’accent sur la conservation de la nature, le respect de la terre et le développement communautaire, en proposant des prix abordables pour se loger et en protégeant la propriété contre la spéculation immobilière pour les générations à venir, le modèle des FFC est appelé à jouer un rôle grandissant dans les prochaines décennies. Le «Manuel d’antispéculation immobilière» risque de s’imposer rapidement comme un ouvrage de référence, et les FFC de constituer un antidote à la logique spéculative qui gangrène les marchés immobiliers et fonciers traditionnels.