Coop UQAM | Coopsco

Créer mon profil | Mot de passe oublié?

Matériel obligatoire et recommandé

Voir les groupes
Devenir membre

Nos partenaires

UQAM
ESG UQAM
Réseau ESG UQAM
Bureau des diplômés
Centre sportif
Le Service de formation continue de l'UQAM
Citadins
Université à distance
AETELUQ
Société de développement des entreprises culturelles - SODEC
Regroupement des artistes en arts visuels  du Québec.
L'institut du tourisme et de l'hotellerie - ITHQ
Association des psychologues du Québec
L'École nationale d'administration publique - ENAP
Union des écrivaines et écrivains québécois - UNEQ
Union des artistes du Québec - UDA
Project Management Institute - PMI
Presses de l'Université du Québec
Auteurs UQAM : Campagne permanente de promotion des auteures et auteurs UQAM
Fondation de l'UQAM
Écoles d'été en langues de l'UQAM
Canal savoir
L'économie sociale, j'achète
Millénium Micro



Recherche avancée...

Économie de la fonctionnalité : une voie nouvelle vers un développement durable ?

Gérald Gaglio / Jacques Lauriol / Christian du Tertre


Éditeur : OCTARES
ISBN papier: 9782915346930
Parution : 2011
Code produit : 854358
Catégorisation : Livres / ESG - École des sciences de la gestion / Économie / Économie du développement durable

Formats disponibles

Format Qté. disp. Prix* Commander
Livre papier En rupture de stock** Prix membre : 31,80 $
Prix non-membre : 34,95 $
x

*Les prix sont en dollars canadien. Taxes et frais de livraison en sus.
**Ce produits est en rupture de stock mais sera expédié dès qu'ils sera disponible.




Description

L’économie de la fonctionnalité est une expression qui, à défaut de constituer encore un véritable concept, ouvre de nouvelles perspectives pour envisager ce que pourrait être un développement durable. En première analyse, on peut définir l’économie de la fonctionnalité comme la vente d’une solution adossée à une performance contractualisée, et fondée sur l’usage d’un ensemble intégré de biens et de services, en substitution à leur production et leur commercialisation de manière disjointe. Cela suppose une transformation des modes de coopération dans le travail, une évolution des modes de consommation et des échanges marchands dissociés des transferts de droit de propriété. Sur le plan environnemental, l’économie de la fonctionnalité est porteuse d’effets bénéfiques car elle associe la viabilité économique à la décroissance des flux de matière et au développement des ressources immatérielles. Au plan sociétal, elle invite à réfléchir à une évolution des modes de vie qui favorise la réduction des inégalités. Enfin, elle amène à une conception renouvelée des territoires en les considérant non plus comme de simples réceptacles, mais comme un ensemble de ressources à mobiliser et à développer. En définitive, l’économie de la fonctionnalité conduit à l’émergence d’un(de) nouveau(x) modèle(s) économique(s). Des expériences d’entreprises (notamment menées par Michelin et Xerox) se revendiquent de cette appellation : cet ouvrage les rappelle mais ne s’y arrête pas. L’origine de cette expression est indiquée, ses contours sont précisés, tout en reconnaissant leur caractère incertain et ouvert. Aussi, après avoir posé dans une première partie, plusieurs enjeux soulevés par ce modèle émergent au regard de disciplines des sciences humaines et sociales (économie, gestion, sociologie, ergonomie), une seconde partie présente des initiatives qui s’en inspirent, dans le domaine de la mobilité, de l’énergie et du courrier. Les auteurs instruisent, d’une part, des problématiques de recherche relatives à ce modèle présentant potentiellement une alternative aux modèles économiques dominants ; d’autre part, ils s’appuient sur des projets concrets menés par des entreprises comportant une dimension territoriale forte. L’économie de la fonctionnalité est notamment, mobilisée en tant que regard original sur les enjeux de l’évaluation de la performance et de la coopération professionnelle.



SIGNETS