Coop UQAM | Coopsco

Créer mon profil | Mot de passe oublié?

Matériel obligatoire et recommandé

Voir les groupes
Devenir membre

Nos partenaires

UQAM
ESG UQAM
Réseau ESG UQAM
Bureau des diplômés
Centre sportif
Citadins
Le Service de formation continue de l'UQAM
Université à distance
AETELUQ
Regroupement des artistes en arts visuels  du Québec.
Société de développement des entreprises culturelles - SODEC
L'institut du tourisme et de l'hotellerie - ITHQ
Association des psychologues du Québec
L'École nationale d'administration publique - ENAP
Union des écrivaines et écrivains québécois - UNEQ
Union des artistes du Québec - UDA
Project Management Institute - PMI
Presses de l'Université du Québec
Auteurs UQAM : Campagne permanente de promotion des auteures et auteurs UQAM
Fondation de l'UQAM
Écoles d'été en langues de l'UQAM
Canal savoir
L'économie sociale, j'achète



Recherche avancée...

Journal d'un patriote exilé en Australie, 1839-1845


Éditeur : Éditions du Septentrion
ISBN numérique PDF: 9782896641444
Catégorisation : Livres numériques / Autre / Autre / Autre

Formats disponibles

Format Qté. disp. Prix* Commander
Numérique PDF
Protection filigrane***
Illimité Prix : 19,99 $
x

*Les prix sont en dollars canadien. Taxes et frais de livraison en sus.
***Ce produit est protégé en vertu des droits d'auteurs.




Description

EMPRISONNÉ À LA SUITE DE LA RÉBELLION DE 1837-1838, François-Maurice Lepailleur devait être exécuté. Gracié à la dernière minute, il a plutôt pris le chemin de l'exil.Le journal que ce Canadien errant a rédigé en Australie de 1839 à 1845 est exceptionnel. Il décrit presque quotidiennement la vie des patriotes exilés et constitue l'un des témoignagnes les plus émouvants de cette époque troublée." Le journal de ce Canadien errant est exceptionnel. [...] Aubin s'impose comme un spécialiste des "troubles" de 1837-1838 et de l'odyssée des Patriotes, rebelles et hostiles à la Couronne britannique. " Gilles LESAGE, Le Devoir. EMPRISONNÉ À LA SUITE DE LA RÉBELLION DE 1837-1838, François-Maurice Lepailleur devait être exécuté. Gracié à la dernière minute, il a plutôt pris le chemin de l'exil.Le journal que ce Canadien errant a rédigé en Australie de 1839 à 1845 est exceptionnel. Il décrit presque quotidiennement la vie des patriotes exilés et constitue l'un des témoignagnes les plus émouvants de cette époque troublée." Le journal de ce Canadien errant est exceptionnel. [...] Aubin s'impose comme un spécialiste des "troubles" de 1837-1838 et de l'odyssée des Patriotes, rebelles et hostiles à la Couronne britannique. " Gilles LESAGE, Le Devoir.



SIGNETS