Coop UQAM | Coopsco

Créer mon profil | Mot de passe oublié?

Matériel obligatoire et recommandé

Voir les groupes
Devenir membre

Nos partenaires

UQAM
ESG UQAM
Réseau ESG UQAM
Bureau des diplômés
Centre sportif
Le Service de formation continue de l'UQAM
Citadins
Université à distance
AETELUQ
Société de développement des entreprises culturelles - SODEC
Regroupement des artistes en arts visuels  du Québec.
L'institut du tourisme et de l'hotellerie - ITHQ
Association des psychologues du Québec
L'École nationale d'administration publique - ENAP
Union des écrivaines et écrivains québécois - UNEQ
Union des artistes du Québec - UDA
Project Management Institute - PMI
Presses de l'Université du Québec
Auteurs UQAM : Campagne permanente de promotion des auteures et auteurs UQAM
Fondation de l'UQAM
Écoles d'été en langues de l'UQAM
Canal savoir
L'économie sociale, j'achète
Millénium Micro



Recherche avancée...

G.I. contre Jihad : Le matchnul

Auteur UQAM

Pierre-Alain Clément


Éditeur : PRESSES UNIVERSITE QUEBEC PUQ
ISBN papier: 9782760526082
Parution : 2010
Code produit : 822521
Catégorisation : Livres / Sciences politiques / Sciences politiques / Guerre et terrorisme

Formats disponibles

Format Qté. disp. Prix* Commander
Livre papier En rupture de stock** Prix membre : 27,00 $
Prix non-membre : 30,00 $
x

*Les prix sont en dollars canadien. Taxes et frais de livraison en sus.
**Ce produits est en rupture de stock mais sera expédié dès qu'ils sera disponible.




Description

Qui, de George W. Bush ou d’Oussama ben Laden, peut être sacré vainqueur de l’affrontement amorcé par les événements du 11 septembre 2001 ? Sur le ring mondial, le premier round est sans nul doute déclaré nul. Sans nul doute, car les stratégies des deux combattants n’ont qu’exacerbé les tensions. Au terme des deux mandats de George W. Bush, et au retour à une politique américaine plus classique, Pierre-Alain Clément expose les causes de cet échec mutuel. Nous plongeant dans les rouages du terrorisme, il explique les raisons de sa persistance et identifie les travers des politiques contre-terroristes actuelles. Le choc des civilisations anticipé en cette première décennie du millénaire n’a peut-être pas eu lieu, mais les contentieux à l’origine du jihadisme restent entiers. De nouvelles pistes doivent être explorées pour comprendre ce phénomène. La partie est loin d’être terminée.



SIGNETS