Coop UQAM | Coopsco

Créer mon profil | Mot de passe oublié?

Magasiner par secteur

Matériel obligatoire et recommandé

Voir les groupes
Devenir membre

Nos partenaires

UQAM
ESG UQAM
Réseau ESG UQAM
Bureau des diplômés
Centre sportif
Le Service de formation continue de l'UQAM
Citadins
Université à distance
AETELUQ
Société de développement des entreprises culturelles - SODEC
Regroupement des artistes en arts visuels  du Québec.
L'institut du tourisme et de l'hotellerie - ITHQ
Association des psychologues du Québec
L'École nationale d'administration publique - ENAP
Union des écrivaines et écrivains québécois - UNEQ
Union des artistes du Québec - UDA
Project Management Institute - PMI
Presses de l'Université du Québec
Auteurs UQAM : Campagne permanente de promotion des auteures et auteurs UQAM
Fondation de l'UQAM
Écoles d'été en langues de l'UQAM
Canal savoir
L'économie sociale, j'achète
Millénium Micro



Recherche avancée...

Addictions à Internet : De l'ennui à la dépendance

Hautefeuille, Michel / Véléa,


Éditeur : PAYOT
ISBN papier: 9782228905510
Parution : 2010
Code produit : 1065762
Catégorisation : Livres / Sciences humaines / Psychologie / Psychopathologie et thérapies

Formats disponibles

Format Qté. disp. Prix* Commander
Livre papier 1 Prix membre : 31,45 $
Prix non-membre : 34,95 $
x

*Les prix sont en dollars canadien. Taxes et frais de livraison en sus.




Description

Notre société hyperactive a une obsession : échapper à la réalité, synonyme d'ennui et de frustration. Internet le lui permet en rendant possible un monde virtuel, accessible, maîtrisable, apparemment facile à vivre et à supporter. Aujourd'hui, en France, près de 30 millions de personnes utilisent ainsi cet outil. Le problème, c'est que l'Internet possède un potentiel addictif et que plus il y a d'utilisateurs, plus il y a d'utilisations pathologiques. L'addiction à Internet est devenue une question de société. Elle concerne les jeunes comme les adultes et doit être définie, comprise, soignée. Tel est l'objet de ce livre destiné aux praticiens comme aux parents et qui jette sur cette « toxicomanie sans drogue » un regard lucide.



SIGNETS